02/10/2013

Chaudière + Hiver = Galère ?

Le fléau de tous les hivers sont les chaudières qui tombent en panne ou qu’il faut réajuster afin de s’assurer un hiver bien au chaud. Ajoutons aussi que les prix de l'énergie continent de grimper dans une ère ou les progrès techniques nous offrent des innovations permettant des économies d'énergies. Le chauffage est bien entendu l’un des postes de dépenses les plus importants pour les belges. (environ 57%)

chauffage-chaudiere.png

Une vielle chaudière peut représenter un gouffre quand au prix de l'énergie mais aussi concernant entretien et fonctionnement. Il s’agit ici de trouver des solutions alternatives tout en gardant un dispositif de chauffage existant. Point à surveiller avant votre choix: les menuiseries (châssis portes et fenêtres) et l’isolation. Assurez-vous de leur efficacité énergétique. Une maison mal isolée perdant déjà de sa chaleur vous permettra plus difficilement de faire les économies d'énergies escomptés.

 

Chaudière à condensation:

Le principe de la chaudière à condensation est de récupérer de l'énergie issue de la condensation de la vapeur d’eau en provenance des gaz de combustion au lieu de la laisser s'échapper par ses conduits. Lors du passage à l'état liquide, la vapeur d’eau va donc produire la chaleur. On estime de 20 à 30% supérieur les performances de la chaudière à condensation par rapport à une chaudière standard.

 

Bon à Savoir: Rendement PCI (pouvoir calorifique Inférieur)

= Energie fournit par la chaudière (forme chimique par les combustibles)
   / Energie dégagée par la combustion (chaleur) 

Chaudière basse température:

Le principe de fonctionnement des chaudières à basse température se base sur une eau à une température (environ 40 / 60 degré)  plus basse que celui de la chaudière standard (75 / 90 degré). Ce type de chaudière consomment environ 15% d'énergie en moins tout en bénéficiant d’un rendement de 90%, au service du confort thermique au sien de la maison.

 

Chaudière électriques:

Son côté pratique lui permet de s’adapter partout (même dans un placard), car elles n’ont  pas besoin de système d'évacuation contrairement aux autres chaudières). Il existe aussi des chaudières électriques à version ionique, c’est à dire fonctionnant avec un champs électrique entre électrodes pour augmenter la température de l'eau et ainsi produire presque immédiatement la chaleur voulue. Idéal pour les petites surfaces.

 

Chaudières au bois:

Le bois reste bien entendu l’une des énergies renouvelables les plus économiques car le bois est moins cher mais au rendement énergétiques élevés. Si l’on connaît plus généralement les chaudières à buches, les chaudières à pellets ou à granules de bois rencontrent de plus en plus de succès de part son atout de gestion automatisée de son alimentation grâce à la réserve de pellet reliée au foyer. 

chaudiere pellet, poele pelelt

Pompe à chaleur :

Pour fonctionner, la pompe à chaleur ( aussi appellée PAC) capte les calories dans l’air extérieur pour les transformer en chaleur au sein du circuit du chauffage centrale. Même si l’investissement dans une pompe à chaleur est plus onéreux que les chaudières plus traditionnelles, les économies d'énergies réalisées grâce à la PAC permette une rentabilité rapide de l’investissement.

 

Enfin, il est nettement conseillé de choisir une solution combinant chauffage ainsi que le chauffage de l’eau sanitaire. Les économies d'énergies seront plus importantes et l’investissement rentabilisé plus rapidement.


Les commentaires sont fermés.