23/01/2014

8 chaudières sur 10 à remplacer en Belgique

Si le secteur du photovoltaïque fait beaucoup parler de lui en Belgique à cause des primes mises en place pour pouvoir produire sa propre électricité, les installations de chauffage comme les chaudières domestiques enregistrent une nouvelle baisse des ventes en 2013. L’explication majeure à cette baisse est l’absence d’incitants fiscaux depuis 2 ans. Ainsi, c’est un secteur et les écolo qui s'inquiètent, quand on sait que les chaudières domestiques rejettent autant de CO2 que l'ensemble de l’industrie.                                                                                  chaudiere, remplacer chaudiere, installation chaudiere, chauffage

Selon une étude menée par l'Association des Techniques Thermiques de Belgique, 3,2 millions de chaudière au fuel et au gaz doivent être remplacées à terme. En effet, la part des chaudières obsolètes et polluantes dans l’ensemble du parc reste trop importante. Ces modèles sont coûteux en entretien ainsi qu’en réparation, consomment et polluent davantage. De plus, un grand nombre de propriétaires de chaudières ne se tient pas à l’obligation de l’entretien annuel. Le recours à des sources d'énergies renouvelables dans les nouvelles constructions est obligatoires depuis janvier en Flandres, les attentes du secteur pour cette année sont des lors modérément positives.

De plus, à partir d’octobre 2015, la directive européenne Ecodesign (ou EuP pour Energy Using Products) élèvera les exigences de rendements minimales pour les chaudières. Cette année, il y a eu moins de remplacement. En général, cela se fait en automne, lors des remises en route, quand les modèles obsolètes rendent l’âme explique un installateur indépendant. La moyenne d’âge des chaudières est estimé à 15 ans. Les plus anciennes ont 40 ans et peuvent tournées convenablement si elles sont solides et bien entretenues. Mais le manque d’isolation génère des pertes importantes à l’arrêt d’autant que la chaudière travaille à 50-60°C.

Les progrès technologiques permettent aujourd'hui d’avoir des chaudières (type chaudières basse température ou a condensation) aux rendements supérieurs de 25%. Il faut compter entre 5000 et 6500 euros HTVA pour un ballon d’eau chaude et une régulation.Disposant d’une pompe à chaleur air eau depuis un an, celle-ci alimente mon chauffage par le sol. Ajoutez à votre habitation du photovoltaïque et vous verrez vos frais de chauffage nulles !! Le secteur pousse les chaudières hybrides, surtout en rénovation. Ces dernières combinent les avantages offerts par la condensation haut rendement avec les avantages de la pompe à chaleur (aussi appelle PAC), les systèmes d'énergies solaires ou géothermique.

L’association met en avant une croissance constante du marché des PAC, rencontrant un grand nombre de besoins, se réjouissant de la vitalité des boilers thermodynamique. (+50%). Elle regrette cependant que l'installation de chauffe eau solaire est à la traîne en Wallonie. Si les Flandres optimisent en 2014 les primes pour chauffe eau solaire, la région de Bruxelles les redynamise.

Cependant Jean Marc Nollet aurai donné il y a quelques jours son feu vert  à la région wallonne pour offrir une prime à l’installation des chaudières à condensation au mazout. J.M Nollet ajoute: ''Jusqu'à présent, les aides étaient limitées aux chaudières à gaz car elles émettent 25% de CO2 en moins lors de la combustion. Mais chacun sait que la Wallonie n’est pas entièrement couverte par le réseau de gaz naturel et le fait de remplacer une ancienne chaudière au mazout par une chaudière neuve, peu énergivore, permet d’assurer des économies d’énergie en matière de carburant.''

Il est vrai que les chaudières à mazout en condensation disposent d’un rendement énergétique riche de 102% et une efficacité supérieure d’environ 10% par rapport à un ancien modèle. Seulement voila, le prix de l’achat d’une chaudière peut être élevé. Si les premiers prix sont autour de 3000 euros, les modèles les plus vendus comme les chaudières Vailllant ou Viesmann tournent autour de 4000-5000 euros, sans frais d'installation. Ainsi, chez les voisin des Flandres, les gestionnaires de réseau octroient à certains clients une prime de 800 euros pour le placement de ce type de chaudière.

 

Lorsque vous effectuerez un remplacement de chaudière, prenez soin de comparer plusieurs devis d’installateurs pour comparer les chaudières, les modes de raccordement ainsi que les prix d’installation.

Les commentaires sont fermés.