25/10/2013

La fenêtre qui génère de l'énergie.

D’habitude, quand on parle de fenêtre, on parle isolation du châssis, de l’ouvrant, pour éviter les perte d'énergie. Mais un nouveau concept de fenêtre dit ‘‘intelligente’’ , mis en place par une équipe chinoise voit petit à petit le jour. La fenêtre régule la chaleur solaire et va de plus générer de l’énergie.

fenetre-intelligente.png

                     image source: (Tom Merton / Ojo Image Rf / Getty Images)


Les surfaces en verre ont de plus en plus la cote et améliorent sensiblement le niveau de confort de vie au sein d’un bâtiment, En effet, la menuiserie en verre ou les surfaces vitrées apporte luminosité, sentiment d'agrandissement d’espace et revêtent un atout esthétique. Largement utilisé en construction d’immeubles, le verre peut être source de déperditions de chaleur en hiver et l’été transformer l’espace intérieur en une réelle fournaise.

S’adapter aux conditions extérieures est le principe de ces fenêtres intelligentes. C’est un enjeu important dans cet ère d’économies d’énergie. En effet, ces fenêtres font réduire la consommation énergétique du bâtiment, que se soit pour le chauffage en période hivernal ou l’utilisation de la climatisation en été. Un dispositif ingénieux qui concilie économie et production d’énergie est mis en place par des chercheurs de l'université de Shanghai et de l'académie des Sciences chinoises.

La fenêtre intelligente utilisée actuellement peut seulement réguler la lumière du soleil et la chaleur mais elle ne va pas générer de l'énergie car elles ne sont pas conçues pour. Et si la faire générer de l'énergie relève du défi, conserver la transparence totale de la vitre l’est tout autant.

Le dispositif utilisé au niveau de la fenêtre est l'usage d’un film incluant de particules d’oxyde de vanadium (VO2), enfermée autour de deux plaques de polycarbonate. Le VO2 est un composé chimique dont les propriétés vont se modifier suivant les variations de température. En deçà de 68 degré C, la fenêtre intelligente fait office d’isolant et reste transparente à la lumière infrarouge. Au delà de 68 degré C, le matériau devient conducteur et va réfléchir la lumière infrarouge.

La production d'électricité et la régulation de la chaleur est possible grâce à l’installation de cellules solaires placées autour de la vitre de la fenêtre. Un dispositif qui, comme les chercheurs l'espèrent, facilitera les réductions des dépenses d'énergie en chauffage, en climatisation et aussi quant à l'éclairage de nos bâtiments. 

 

Si pour le chercheur Gao Yanfeng la technologie utilisée semble être assez mûre pour être industrialisés, les coûts de cette technologie devraient être inférieures comparer aux autres dispositifs des existants.

 

18/10/2013

Comment réduire ma facture de chauffage ? 10 Conseils

 

Plusieurs moyens et de précieux conseils nous permettent de réduire nos factures de chauffage. Les principaux moyens peuvent être d’isoler sa maison de manière plus performante, ou l’installation d’une nouvelle chaudière. Si ces travaux représentent parfois un investissement de plusieurs milliers d’euros, nous verrons dans cette article comment ne pas dépenser mais plutôt comment réduire sa facture chauffage de près de 400 euros

depenses-chauffage, consommation énergie

1 - Les radiateurs à eau: Ces derniers utilisent des robinets thermostatiques afin de régler la température au sein de la pièce. Avec le contrôle du débit par pièce, les températures peuvent être régulées de façon optimale suivant usages de ces dernières. 

2 - Le calorifugeage : Pour être fournit en chauffage et en eau chaude sanitaire, l'énergie est acheminée via des tubes de cuivre qui sont aussi source de déperditions de chaleur non négligeable. Calorifuger ses tubes sur la longueur et notamment au niveau des tubes passant à l'extérieur et dans les pièces non chauffées. Le calorifuge est un isolant, souvent en élastomère, qui isole le tube à faible prix. 

3 - Le thermostat d’ambiance programmable 

chauffage, programmer chauffage, themometresDestiné aux pompes à chaleur, chaudières et installation de chauffage électrique, le themostat d'ambiance va permettre un contrôle aisé de la température suivant les périodes d’inoccupation de la maison. Ce système peut aussi être compatible avec vos robinets thermostatiques.

 

 

 

Il est très facile de sauver quelques précieux euros en régulant différemment selon le heures de la journée, les weekends. Une programmation spéciale peut aussi être mise en place pendant une période de vacances ou de jours fériés.

Grâce à des convecteurs électriques pilotés par une régulation programmable, la maison peut être divisée en plusieurs zones afin d’optimiser la régulation de chauffage et ne chauffer que les pièces occupées à température de confort (19,5 degré)                                  

4 - Ne pas couper le chauffage! Si l’on viens de dire qu’il est important de chauffer ou de diminuer la chaleur de certaines pièces, couper le chauffage dans son intégralité va pousser les autres radiateurs à chauffer ces pièces et va fonctionner davantage. Une température trop basse génère de la condensation qui peut dégrader vos murs. En aérant vos pièces, en ouvrant vos volets, la moisissure se prolifère plus difficilement, tout comme l’odeur de renfermé. 

5 - Dégager les radiateurs et les dépoussiérer : En majorité, les émetteurs de chaleur vont fonctionner par rayonnement ou convection. Bien dégager les radiateurs améliore l'échange de la chaleur dans la maison. En plus d’augmenter le rendement de chaleur, entreprendre ses actions augmentera aussi leur durée de vie.

6 - Si s'équiper d’un thermostat d’ambiance, installer des thermomètres vous permettra de connaitre précisément la température intérieure. En effet, la sensation de chaleur ou de fraicheur est subjective, donc propre à chacun. Installés à des endroits stratégiques, les thermomètres vous permettent de savoir la température réelle dans la pièce et du même coup faire disparaitre les impressions d’avoir froid.

7 - Les châssis de porte fenêtres: Renforcer l’isolation des portes fenêtres permet de limiter de 10 à 20% des pertes de chaleur vers l'extérieur. Calfeutrer une porte donnant sur l'extérieur ou sur une pièce peu ou non chauffée grâce entre autre à des barres coupe-froid permettant de limiter l’infiltration d’air froid supplémentaire à chauffer. A l’aide de joints, vous limiterez en outre les infiltrations entre le dormant de la porte fenêtre ( partie fixe) et le battant. Avec l’utilisation, les performance en isolation des menuiseries et en étanchéité à l’air diminuent.

8 - Fermer ses volets: Fermer ses volets est aussi un moyen de conserver la chaleur existante car cela permet de créer une couche d’air peu renouvelés qui prend alors le rôle de l’isolant. Les volets roulants sont en générale plus isolants qu’un volet à battants.

9 - Utilisation d’un chauffage d’appoint limité : en effet les chauffages d’appoint fonctionnent au fioul ne sont plus vraiment rentables. Les chauffagistes notent souvent un signe de précarité énergétique lors du recours à un chauffage d’appoint au fioul. Si vos radiateurs sont équipés d’un robinet thermostatique, le recours à un chauffage d’appoint n’est pas nécessaire. Cela reviendrai à dire que vos murs et porte fenêtre sont mal isolées et que le chauffage général n’est pas assez performant. 

10 - La régulation de la VMC: La ventilation permet de renouveler l’air intérieur en faisant rentrer de l’air frais et nouveau pour le chauffer. Que la ventilation soit auto-régulée ou non,  elle fait baisser le taux d'humidité , la consommation en chauffage (et en électricité) au service de la qualité de l’air.

 

Conclusion:

Voici le tableau récapitulatif des différentes actions expliquées afin de réduire ses consommation de chauffage. (la facture énergétique de base qui est prise en compte est de 1500 euros.)

economie-energie, economie-chauffage, factures-chauffage

On peu ainsi voir qu'après un investissement limité, il est facile de réaliser de précieux économies sur les factures de chauffage . On ajoutera pour conclure que réaliser un supplément d’isolation ou remplacer du matériel en fin de vie et moins efficace ( chaudière, châssis de porte fenêtres..) être toujours intéressant d’envisager même si ces investissements peuvent être plus conséquents.

10/10/2013

Comment choisir Bois de chauffage ?

Utiliser un poêle ou une chaudière à pellet pour se chauffer écologiquement et économiquement, c’est bien. Mais pour en tirer pleinement partie ,le choix du bois à bruler relève de quelques critères, notamment de coûts et d'efficacité énergétique. 

Qualité du pellets et des bûches

La taille du bois de chauffage utilisé est bien-sur l’une des premières préoccupations. La taille des bûches est en générale donnée, au cm près. Si les granules de bois de chauffage conviennent à l’ensemble des poêles, des inserts ou des chaudières, les néophytes ont cependant parfois tendance à les choisir avec négligence. Or la qualité du bois utilisé est un des éléments primordiale pour un confort de chaleur idéal.


bois-chauffage-pellet


En effet, le bois de récupération n’est pas recommandé car il contient des toxiques. Pour choisir son bois de chauffage, l'état de votre poêle à pellet ou les performances de votre chaudière sont à prendre en compte.

  • Les essences de bois: la famille des feuillus dures comme le chêne ou le hêtre sont les plus recommandés. Les tendres ou résineux comme le sapin brulent généralement plus vite mais se dégradent plus rapidement s’ils sont mal stockés.
     
  • Les bois souillés de récupération contiennent souvent des toxiques et corrosifs comme vernis ou la peinture.
     
  • Le bois humide fournit mois d'énergie chaleur qu’un bois sec et peut entraver les performances d’un poêle ou d’une chaudière. De plus des substances polluantes peuvent être libérées.
     
  • Pensez aux labels en vigueur pour vous assurer une qualité de bois de chauffage.
     
  • Les granules de bois de pellets sont des granules en formes de cylindre obtenues après compression de sciure de bois. Ni additif ni liant sont rajoutés pour l’obtenir. Généralement livrés en sac de 15 à 20 kg en vrac, le pouvoir calorifique du pellet est d'environ 4800 kwh par tonne (prix du pellet: 230 euros environ par tonne)

A titre d’exemple, un sac de 220g de pellets représente 0,7 stère de bûche, 100l de fioul et 1000kWh.

 

Avantage du chauffage au bois (poêle et chaudière)
 

  • Autonomie: Poêle et chaudière à pellet disposent d’une capacité de réserve permettant d’assurer l’autonomie de l’appareil.
     
  • Confort: Les systèmes actuels disposent de dispositifs de  programmation automatisée et de réglage de la température idéale. Certains peuvent même être gérer à distance.
     
  • Simplicité: Ces systèmes de chauffage au bois sont en générale d’une grande simplicité d'utilisation.
     
  • Distribution de la chaleur: Equipés de diffuseurs de chaleur, celle-ci peut être distribuée de façon homogène dans la pièce et la chaleur est obtenue rapidement.
     
  • Toute saison: A titre d’exemple, le poêle à pellet peut être utilisé comme chauffage principale d’une maison. Il peut aussi être utilisé en chauffage d’appoint, notamment s’il on l’associe à un chauffage au sol.

 

Le bois de chauffage est donc une solution actuelle performante d’un point de vue écologique mais aussi très économique. A ce titre, les professionnels du chauffage répètent souvent que les premières économies de chaleur passent par une bonne isolation de la maison.

Pour conclure, il semble important de rappeler qu’une bonne qualité de pellets est une condition nécessaire pour un chauffage fiable économique et sans pannes. Cela au profit de factures de chauffage réduites, de la durée de vie du poêle ou de la chaudière prolongées et des frais d’entretiens plutôt faibles.

 

En savoir plus sur le chauffage au bois de pellets.

Rencontrez des professionnels du chauffage Bois de la région.